Reprendre le chemin de la vie sociale

Je ne vais pas vous cacher que les 3 premiers mois, après la naissance, ne sont vraiment pas faciles. On est en plein chamboulement organisationnel, psychologique, émotionnel et j’en passe et des meilleures. Du coup, on a la tête sous l’eau quasi H-24. Gérer sa vie sociale passe alors plus qu’au second plan. Disons qu’elle se limite vite aux voisins, aux rendez-vous médicaux, à la famille quand ils sont proches et quelques amis par-ci par-là mais au compte-goutte. Faut dire que la fatigue réduit l’énergie et l’attention que te demande une relation humaine. Alors même si tu rêves d’aller boire un verre avec des amis pour te changer les idées, tu te vois rapidement démotiver et ne rêver que d’une chose : ton lit.

Nous ça nous a pris les 4 mois de notre koala pour commencer par planifier des brunchs avec des amis. Oui les brunchs c’est cool ! C’est en milieu de journée donc t’es pas encore sur les rotules pour profiter du moment et bébé est lui aussi au top pour éviter d’éventuelles crises de pleurs au coucher qui t’amènent vite à te cloitrer dans sa chambre en tentant désespérément de l’endormir.

Ce mois-là, nous a permis de nous tester et de la tester. Hé oui première sortie longue alors le niveau de stress monte et on essaie de tout prévoir pour parer au pire. Mais comme d’hab’ ça se passe jamais comme prévu. Alors t’apprend vite à faire avec. Car un coup bébé est tout sourire, un coup il pleure et ne veut pas quitter tes bras, un autre il ne veut pas dormir et enfin parfois il dort seulement dans tes bras. Bref c’est l’aventure et ça aussi ça demande de l’énergie ! Un brunch par semaine pendant un mois ça nous en a fait des expériences, des bouffées d’émotions et des « désolé d’habitude elle sourit tout le temps» « désolé pourtant elle est très sociable » ou encore « désolé mais elle doit être fatiguée je crois qu’on va pas tarder à rentrer ». Et dans le cas où la sortie est inenvisageable, il est toujours possible de recevoir à domicile ce qui est parfois confortable certain jour quand tu n’as pas envie de préparer ton « kit sortie ».

Oui le chemin du retour à la vie sociale n’est pas de tout repos mais chacun trouve son rythme. Il faut dire aussi que chaque bébé étant différent, on apprend à faire avec le numéro qu’on a gagné. Et surtout je crois qu’il ne faut rien forcer. Si on est trop fatigué pour le faire, on repousse le rendez-vous pour être plus disposé. Si ça devient trop difficile à gérer, il ne faut pas hésiter à partir. L’essentiel c’est d’essayer et le chemin se trouvera avec le temps. Nous on trouve petit à petit notre équilibre à ce niveau et on écoute notre niveau d’énergie, même si parfois il est bon de se pousser un peu. Bref comme d’habitude pas de règles, juste soi et s’écouter.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s