Un pied après l’autre #1

Ah la marche ! Ce grand moment que l’on attend tous. Mais je ne vais pas vous en parler tout de suite car notre puce n’étant pas encore à ce stade-ci, je vais vous parler de ces premiers autres grands moments.

La motricité et bébé c’est une tellement belle relation à voir évoluer sous nos yeux chaque jour. Il faut dire qu’au début bébé se ressent encore comme un fœtus. Alors les premiers mouvements sont incontrôlés, inconscients, lents et d’une grande douceur. Il prend petit à petit conscience de son corps hors du ventre de maman. Savoir que cette main est à lui, que ce corps que l’on touche plusieurs fois par jour lui appartient. Prendre conscience de l’espace vide autour de lui peut être insécurisant d’où son besoin d’être toujours contenu (dans les bras, le couffin, emmailloté…). Ils nous semblent dans un autre monde. La connexion avec le monde et la relation avec nous est en construction. La seule relation qu’il connaît vraiment est celle de la mère, ce ventre chaud et rassurant. Et pourtant la relation est à construire aussi car différente de celle durant la grossesse. Ces premiers temps sont fascinants.

Ces grands yeux qui s’ouvrent petit à petit vers le monde qui l’entoure. Jouer avec ses mains puis plus tard avec ses pieds. Commencer les premiers essais pour se tourner sur le côté. Découvrir qu’être sur le dos n’est pas la seule façon d’appréhender le monde. Alors il tend les bras pour commencer à attraper les objets autour de lui. Vouloir tout porter à sa bouche pour mieux connaître. Se retrouver sur le ventre sans s’en rendre compte et ne plus savoir comment faire pour revenir sur le dos. Aller chercher ses jouets et les observer en passant d’une main à l’autre, puis encore les porter à sa bouche. Se tenir assis de mieux en mieux et ne plus vouloir être dans une autre position. Retrouver les joies d’être sur le ventre et commencer doucement à ramper parce que oui il faut bien aller chercher ce jouet qui a roulé sous le canapé et que je veux absolument.

Tous ces moments sont d’aussi grands moments que la marche. Les voir apprendre à connaître et maîtriser leur corps, appréhender le monde avec leur personnalité qui se dessine à chaque tentative. Ils sont beaux à voir. Le grand moment n’est pas seulement celui où ils se tiennent debout sur leur deux pieds comme nous adultes, mais bien tout ces moments, toutes ses tentatives avortées ou non qui les amènent petit à petit à se connaître et connaître le monde qui les entoure. La motricité c’est un apprentissage de chaque jour et cela leur demande une telle énergie qu’ils sont impressionnants d’intelligence, de créativité et de persévérance.

Nous en ce moment c’est « je rampe », « je me retrouve constamment sur le ventre pendant mon sommeil » et « je maîtrise mieux mes mains pour manger ». Le 4 pattes semblent s’en venir mais à son rythme. Elle nous impressionne déjà par sa dextérité et sa mobilité. Nous continuons à la regarder bouger et se débattre parfois. On s’en lasse pas…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s