Inspiration Montessori

Montessori, un nom que beaucoup connaissent sans forcément savoir les fondements de cette pédagogie. Maria Montessori était une médecin, psychologue et pédagogue italienne qui, au début du 20ème siècle, introduit une vision nouvelle de l’enfant. Son idée d’éducation est basée sur l’accompagnement du développement naturel de l’enfant en créant un environnement adapté, et non sur la simple transmission de savoir. Elle met en évidence l’importance de l’éducation et de l’instruction avant 6 ans ainsi que l’importance du corps. Son enseignement est principalement basé sur la sensorialité.

« L’intellect de l’enfant ne travaille pas seul, mais, partout et toujours, en liaison intime avec son corps, et plus particulièrement avec son système nerveux et musculaire. »

— Maria Montessori

L’enfant doit construire sa personnalité et développer ses facultés motrices et intellectuelles par lui-même. L’adulte n’est alors qu’un accompagnant qui doit respecter la liberté d’action, avoir confiance dans les forces de l’enfant, adapter l’environnement afin que celui-ci puisse s’y épanouir et enfin observer pour respecter le rythme personnel de l’enfant. C’est un rôle clé qui permet à l’enfant de se développer dans le respect de ce qu’il est et va devenir.

Ainsi l’enfant est considéré comme une personne riche de capacités intellectuelles et motrices que l’adulte aide à faire éclore, et non comme un être vide, sans connaissances, que l’on doit remplir.

C’est de cette belle vision de l’enfant que l’on s’est inspiré pour notre rôle de parent car elle nous correspond entièrement en tant que personne. De là elle est devenue une inspiration pour créer la chambre de notre fille. Nous avons encore beaucoup de choses à améliorer dans notre positionnement avec elle vu notre éducation mutuelle très inspirée d’une vision plus traditionnelle. Mais cela fait son chemin chaque jour. Sa chambre a bien évolué depuis le début et devrait continuer avec notre déménagement prochain.

Ainsi à la maison, il n’y a ni cadenas aux placards, ni parc de jeux fermé, ni lit à barreaux dont l’enfant ne peut sortir seul. Ici tout est à sa portée et sans danger. Par contre pour des questions de sécurité avec notre chienne, nous avons installé des barrières aux portes. Cela nous permet d’éviter qu’elle entre dans sa chambre où de mettre notre boule de poil dans une pièce sans forcément l’isoler entièrement, quand cela nous semble nécessaire. Dans mes articles Liberty at home et Wouf Wouf (à venir), vous aurez plus de détails sur l’aménagement de la maison pour concilier sécurité et notre vision montessorienne.

Pour cet article, j’aimerais vous parler de son espace à elle : sa chambre. Comme nous sommes dans un petit appartement, sa chambre se trouve être aussi la chambre d’ami et mon lieu perso de création avec notamment ma machine à coudre et tout mon matériel divers. Il a fallu donc penser l’espace comme multiple. Nous lui avons donc créé un coin avec une table à langer, un meuble et son lit. La table à langer étant sur une commode. Le petit hic de ce coin se sont les poubelles car nous devons les avoir à disposition mais elle y a donc facilement accès et se retrouve souvent à ouvrir celle à couches lavables. Nous les mettons pour le moment dans le placard à côté mais c’est un des points à penser dans la prochaine chambre.

(Bon les photos ne sont pas de bonne qualité et pas actualisées mais c’était nos premières de sa chambre. J’actualiserais sûrement avec la future que nous allons créer)

Installé dans un coin de la pièce, son lit a évolué quant à lui puisqu’il est passé de simple matelas au sol, avec un matelas de gym à côté, à un lit à barreau modifié : sans pied pour être au niveau du sol et avec 4 barreaux de sciés pour créer une ouverture. Pourquoi cette modification ? Simplement parce que notre fille a la bougeotte la nuit et pas qu’un peu. Elle se retrouvait souvent réveillée en atterrissant sur le matelas de gym ou entre les deux dans des positions pas toujours bonnes. Nous avons donc pensé à cette solution qui s’avère indispensable et qui est même devenu utile puisqu’elle y a expérimenté la position debout rapidement. Pour le côté cabane que l’on voulait créer, on a réalisé une tente avec un drap blanc et une équerre accrochée au mur.

Grâce à l’ouverture en sciant les barreaux du lit, elle peut sortir quand elle le souhaite et évoluer dans sa chambre comme bon lui semble. Elle peut jouer sur son tapis, accéder à ses jeux mis à sa hauteur dans le meuble collé à son tapis. Le reste de la chambre ne comporte pas de danger (prise de courant caché, fils électriques cachés,…etc). On lui a aussi installé un miroir au niveau de son tapis afin qu’elle puisse se regarder et jouer avec son image. Oui les bébés sont très narcissiques ! Mais surtout cela l’aide à construire son image en tant qu’individu et de prendre conscience de son corps.

Une chambre Montessori est souvent très simple : un matelas au sol dans un coin de la pièce, des tapis, un miroir bas limite ras-du-sol, des jeux mis à hauteur de bébé selon l’âge et souvent rangés dans des meubles ouverts, une barre accrochée au mur pour permettre à bébé d’expérimenter la position debout quand il est près. Et pour le coin change, cela reste en hauteur plus pratique pour l’adulte mais certains mettent un marche-pied amovible suffisamment haut pour que bébé accède à sa table à langer seul, en présence de l’adulte évidemment. Favoriser l’autonomie en toute sécurité.

Toutes ses petites adaptations sont peu de choses comparées à l’important bénéfice que cela apporte dans l’évolution de l’enfant : un monde un peu plus à sa portée. Un cadre de vie moins rigide suivant son rythme et des adultes s’adaptant un peu plus à l’enfant et pas seulement l’inverse. Notre choix est fait depuis longtemps. Nous en apprenons un peu plus chaque jour sur ce mode d’éducation. Cela demande certes plus d’adaptation de la part des adultes mais je crois que c’est important. Nous décidons d’avoir des enfants mais leur imposons d’emblée une vie qui ne leur est pas toujours adapté. Alors après 9 mois passés au chaud dans le ventre de maman, le choc est bien brutal vous ne trouvez pas ?

Au fur et à mesure de son développement, nous allons continuer à adapter tout cela et vu que la marche s’en vient bientôt apparemment, le prochain appartement va le prendre en compte ainsi que la hauteur qu’elle peut atteindre maintenant. Nos aventures montessoriennes ne font que commencer ainsi que l’éducation positive, courant d’éducation dont nous nous inspirons petit à petit pour ce petit bout qui grandit bien vite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s